Ce qui change au 1er Avril

Gaz, allocations, dentiste…

Comme à chaque début mois, plusieurs changements vont entrer en vigueur et impacter le quotidien de nombreux Français.

À chaque début de mois son lot de nouveautés, et celui d’avril ne fait pas exception. Il débutera par de bonnes nouvelles, puisque dès ce lundi 1er avril, plusieurs changements en faveur du pouvoir d’achat sont à noter.

Les tarifs réglementés du gaz seront revus à la baisse, les prestations familiales et le RSA seront revalorisés à la hausse, et de nouveaux acteurs de la formation professionnelle feront leur apparition.

Côté santé, des petites nouveautés feront également leur apparition, notamment concernant les soins dentaires et les dépenses liées aux cancers des femmes. Enfin, pour les locataires, la trêve hivernale, débutée en novembre dernier, prendra fin dimanche 31 mars, ce qui autorisera de nouveau les expulsions locatives.

Voici le détail de ce qui change pour les Français ce lundi 1er avril 2019.

Gaz

Les tarifs réglementés de vente du gaz fourni par Engie baisseront de 2,2% pour les ménages qui se chauffent au gaz, de 0,7% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson seule et de 1,3% pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Le gouvernement avait en effet demandé à Engie, au mois de janvier, de ne pas augmenter les tarifs jusqu’au mois de juin. De plus, 5,8 millions de personnes bénéficieront du chèque énergie, un coup de pouce compris entre 47 et 277 euros par foyer.

Allocations

Comme les pensions de retraite de base, les prestations familiales, d’invalidité et les rentes d’accident du travailseront revalorisées de 0,3%, bien en deçà de l’inflation constatée l’an dernier (1,8%). Cette mesure, décidée par le gouvernement et votée par le Parlement, vise à économiser 400 millions d’euros cette année.

Elle s’applique à l’ensemble des prestations familiales : allocations familiales, complément familial des familles nombreuses, allocation de soutien familial des parents isolés, prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), allocation de rentrée scolaire.

Santé

Dentiste:  Cette mesure s’inscrit dans le plan 100 % santé. Ce plan prévoit un remboursement intégral de certaines prothèses par l’Assurance maladie et les complémentaires santé dès l’an prochain. D’autres limitations de prix interviendront début 2020, puis début 2021.

Les dentistes ont obtenu pour leur part une hausse des tarifs de certains actes de soins. Par exemple l’extraction des dents de lait ou encore pour la restauration de dents visibles.

Cancer:Pour les femmes atteintes d’un cancer, certaines perruques seront mieux voire complètement remboursées à compter du 2 avril. Ces femmes bénéficiaient jusqu’ici d »un forfait remboursement de 125 €.

Désormais, les prothèses capillaires dites de classe 1 (fibres synthétiques) verront leurs prix plafonnés à 350 ?€ et seront remboursées du même montant. Les prothèses de classe 2 (au moins 30 ? % de cheveux naturels) seront-elles plafonnées à 700 ?€, et remboursées à hauteur de 250 ?€. Au-dessus de 700 ?€, il n’y aura pas de remboursement

RSA

Le RSA (revenu de solidarité active), etdont 1,9 million de personnes enont bénéficié en 2017, va connaître une très légère revalorisation. Son montant va s’établir à 559,74 euros au lieu de 550,93 euros actuellement.

CMU

Le plafond de ressources pour l’attribution de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) passera de 8.810 euros par an à 8.951 euros pour une personne seule.

En outre, le renouvellement de la CMU-C deviendra automatique pour les allocataires du RSA, dans un souci de simplification et d’amélioration de l’accès aux soins. Environ 670.000 foyers(bénéficiaires et ayants-droit) sont concernés par cette mesure, selon l’Assurance maladie.

Formation professionnelle

Les nouveaux acteurs de la formation professionnelle entrent en piste : les « opérateurs de compétences » (Opco), gérés par les partenaires sociaux, auront pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.

Trêve hivernale

Ce lundi 1er avril marque aussi la fin de la trêve hivernale pour les expulsions locatives. Débuté le 1er novembre dernier, ce dispositif protège les locataires incapables de payer leur loyer pendant l’hiver. Selon la fondation Abbé Pierre, 15.550 personnes ont été expulsées en 2017.

 

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans consommation, Info nationales, Information Générale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.