Placements : 5 conseils pour éviter les arnaques

Dans le contexte actuel de rendement très faible sur les placements sans risque, de nombreux épargnants sont en quête de produits qui rapportent. Un terrain fertile pour les arnaqueurs en tout genre. Voici cinq conseils pour ne pas vous laisser éblouir par le miroir aux alouettes.

Conseil n°1 : garder à l’esprit qu’un rendement élevé implique un risque élevé

« La prise de risque n’est pas une mauvaise chose en soit mais elle doit être effectuée en toute connaissance de cause », explique Natalie Lemaire, directrice des relations avec les épargnants à l’Autorité des marchés financiers. Or, d’après une enquête menée par le Crédoc sur la culture financière des Français, un quart des Français ignore ce principe de base de l’investissement. Malheureusement, ces personnes sont de bons clients pour les escrocs en tous genres. Car les arnaques financières se fondent presque toujours sur le même ressort : la promesse de gains très (trop) alléchants. Certains ont même raffiné le concept en proposant des rendements d’autant plus élevés que le montant investi est conséquent. De quoi inciter à placer toutes ses économies dans le produit bidon. Ce qui va d’ailleurs à l’encontre d’un autre précepte de base de l’investisseur précautionneux : diversifier son patrimoine.

 Conseil n° 2 : identifier ses interlocuteurs

A qui dois-je confier mon argent ? Cette question toute simple ne doit pas être occultée, surtout lorsque vous êtes contacté par un courtier ou par un organisme inconnu. « N’oubliez pas d’être vigilant sur la destination des virements ou des chèques que vous faites. Assurez-vous toujours que le prestataire est agréé », souligne Natalie Lemaire. S’adressent-ils à une société ou une personne physique ? En France ou à l’étranger ? Y compris par le biais d’Internet, votre interlocuteur doit être clairement identifié.

Sachez, en outre, que les agents financiers doivent être agréés pour pouvoir exercer en France. Le site Regafi et le fichier CIF vous permettent de vérifier que votre interlocuteur dispose des agréments nécessaires.

 Conseil n° 3 : parler de ses projets autour de soi

Pour des montants importants, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’une personne de confiance, voire d’un professionnel habilité. Vous pouvez également consulter le service AMF Epargne Info Service au 01.53.45.62.00. Sans éliminer le risque, cela permet néanmoins de le réduire. Et de prendre un peu de distance avec le produit concerné, tout en se donnant le temps de la réflexion. Dans l’affaire de la Madoff de Touraine, un témoin raconte que sa femme était prête à hypothéquer leur maison pour placer cet argent sur les produits vendus par l’arnaqueuse. Malgré la demande de confidentialité absolue de cette dernière, la victime potentielle a fini par tout raconter à son mari. Lequel a tout de suite flairé l’arnaque…

 Conseil n° 4 : ne pas donner suite aux sollicitations agressives

Fréquente dans toutes les arnaques, l’agressivité commerciale est un signe à ne pas laisser passer. Elle peut prendre la forme d’un démarchage excessif, vous poussant à souscrire un produit dont vous n’avez pas besoin ou à verser un montant supérieur à celui de votre choix. Exemple avec le cas de Jean, inscrit sur le site Bforex (placé sur la liste noire de l’AMF). Après une heure d’insistance du commercial au téléphone, Jean ne savait plus quel argument trouver pour éviter de créditer son compte de 2.000 dollars, comme lui « conseillait » le démarcheur. Trop poli pour raccrocher au nez de l’opportun, il a dû prétexter une coupure de batterie sur son ordinateur pour éviter d’avoir à réaliser le virement. Heureusement, il a repris ses esprits par la suite et a su dire non au commercial lorsque ce dernier l’a rappelé.

Dans le doute, prenez toujours un peu de temps pour réfléchir. Aucun placement n’est à la minute.

Conseil n° 5 : ne pas se risquer dans des placements trop complexes

Certains placements, à l’instar du Forex, sont à réserver à des investisseurs avertis, disposant de connaissances financières suffisamment approfondies pour comprendre les tenants et aboutissants de leurs actes, mais aussi de temps à consacrer à cette activité et d’une épargne suffisamment développée. Tentés par des promesses de gains rapides et élevés, certains investisseurs, souvent par le biais d’Internet, se risquent sur un marché qu’ils ne maîtrisent pas. « Les études montrant que trois opérations sur quatre sur le marché des changes sont perdantes, ces produits s’adressent uniquement à des investisseurs avertis », rappelle Natalie Lemaire.

Si vous souhaitez réellement vous penchez sur le trading de devises, choisissez impérativement un site proposant des formations et vous permettant de créer un compte de démonstration afin de vous entraîner avant de passer aux choses sérieuses

Publicités

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s