L’entretien d’embauche : savez-vous répondre aux 5 questions type ?

 

Nous vous proposons de répondre aux 5 questions les plus fréquentes des recruteurs. Maîtrisez-vous le B.A.-BA de l’entretien ? 

 Rappelez-vous : vous disposez d’une demi-heure à une heure maximum pour convaincre, en entretien d’embauche.  Comment faire face à un recruteur.

Répondez aux 5 questions les plus fréquentes et découvrez si vous avez les bons reflexes!

« Il n’existe pas une seule et unique façon de répondre à une question en entretien, mais certaines approches sont meilleures que d’autres ». A vous d’adapter la réponse en fonction du poste et de votre personnalité. Commencez par détecter vos faiblesses : répondez aux 5 questions les plus fréquentes. Découvrez si vous avez les bons réflexes grâce à nos conseils.

Question n°1 : « Pourriez-vous me parler un peu de vous ? »

a. Vous faites la genèse de votre existence sur cette Terre.
b. Vous racontez toutes vos expériences professionnelles de façon chronologique (sans omettre votre passage comme homme-sandwich bien sûr).
c. Vous faites un court résumé de votre carrière.

Question n°2 : « Pourquoi voulez-vous rejoindre notre entreprise ? »

a. Parce que vous avez vraiment BESOIN de travailler.
b. Vous expliquez pourquoi vous êtes LE candidat idéal pour l’entreprise.
c. Vous récitez le leitmotiv de l’entreprise pour montrer que vous partager les mêmes valeurs.

Question n°3 : « Quel est votre principal point faible ? »

a. Vous vous investissez trop dans votre travail.
b. Vous citez un défaut contre lequel vous luttez.
c. Rien ne vous vient à l’esprit, vous détournez la question.
d. Vous êtes honnête et dressez la liste complète de vos pires défauts.

Question n°4 : « Où vous voyez-vous dans cinq ans ? »

a. Vous ne répondez pas clairement.
b. Vous vous voyez les doigts de pieds en éventails sur une île paradisiaque.
c. Vous avez grimpé les échelons dans la boîte.

Question n°5 : « Pourquoi souhaitez-vous quitter votre employeur actuel ? »

a. Vous ne supportez plus vos collègues, ni même votre boss!
b. Votre poste ne vous convient plus sur le plan professionnel : vous ne vous épanouissez pas.
c. Vous désirez vraiment le poste pour lequel vous postulez.

Réponses :

Question n°1 : « Pourriez-vous me parler un peu de vous ? » – réponse c.

 

 

« Anticipez cette question courante – souvent posée au début de l’entretien – en préparant un résumé valorisant de votre carrière. Votre accroche doit être succincte mais inclure assez d’informations sur vos compétences, votre expérience, vos réalisations et vos objectifs afin que le recruteur comprenne rapidement ce que vous pouvez apporter à l’entreprise »
  A éviter ici : Raconter sa vie, parler de ses loisirs voire même évoquer des expériences professionnelles sans aucun lien avec le poste proposé.

Question n°2 : « Pourquoi voulez-vous rejoindre notre entreprise ? » – réponse b.

 

 

 

 Des connaissances de base sur l’entreprise ne suffisent pas lorsque l’on passe un entretien d’embauche. Il est impératif d’avoir consulté en détail le site web de l’entreprise, d’avoir lu sa documentation et de s’être informé(e) sur son actualité afin d’avoir une idée claire de sa mission, de son histoire, de sa réputation et de sa culture.

« Plus vous disposerez d’informations, plus vous serez en mesure d’expliquer exactement pourquoi vous êtes un candidat idéal pour l’entreprise ».

 

A éviter ici : Parler de ses besoins financiers ou répondre « J’ai vraiment besoin de travailler… ». Ce candidat ne marquera aucun point !

Question n°3 : « Quel est votre principal point faible ? » – réponse b.

  « Considérez cette question comme une chance de montrer que vous savez qui vous êtes, que vous êtes sincère et enclin à résoudre les problèmes. Citez un domaine dans lequel vous pouvez vous améliorer et mettez en avant les mesures que vous avez prises dans ce but ».

Par exemple : la lecture d’ouvrage sur la gestion du temps pour avancer plus vite sur des projets, l’établissement régulier de listes de priorités, le recours à la délégation…

   A éviter ici : Citer un faux défaut (« Je m’investis trop dans mon travail ! ») et prétendre être parfait (« Mon point faible ? Rien ne me vient à l’esprit »). A l’opposé, « Ne devenez pas votre pire critique en énumérant une liste interminable de défauts »

Question n°4 : « Où vous voyez-vous dans cinq ans ? »- réponse a.

 

 

 

« Positionnez-vous comme un collaborateur réaliste, ambitieux mais flexible. Par exemple, évoquez votre envie d’assumer des responsabilités de plus en plus importantes et de vous développer professionnellement, quelle que soit la fonction que vous assumez. Vous pouvez aussi mettre en avant votre engagement dans la formation continue en mentionnant votre désir d’obtenir les nouvelles certifications propres à votre secteur d’activité »
   A éviter ici : Se focaliser sur un objectif inaccessible, en proclamant fièrement – par exemple – que l’on compte devenir directeur financier de l’entreprise alors que l’on postule à un poste d’assistant du directeur financier. Cela montre peut-être une motivation réelle mais souligne un objectif qui est irréalisable en cinq ans… D’autre part, il est également déconseillé de rêver à voix haute. « Je me vois au bout du monde au soleil en train de compter mes gains au Loto » n’est pas du tout de circonstance en entretien d’embauche

Question n°5 : « Pourquoi souhaitez-vous quitter votre employeur actuel ? »- réponse c.

 

 

 

 

 « En vous posant cette question, le recruteur essaie de savoir si vous désirez vraiment le poste auquel vous postulez, ou si vous cherchez avant tout à quitter un emploi qui ne vous convient plus. Vous devez donc répéter ce qui vous plaît dans le poste proposé et non pas vous plaindre de votre emploi actuel. Montrez clairement que vous cherchez à saisir une formidable opportunité, et non à fuir une situation déplaisante ».
 

 

 Dire du mal de son employeur actuel. Peu importe combien l’on peut être malheureux à ce poste ou dans cette entreprise, il ne faut pas se montrer amer ou méprisant pendant un entretien. Les recruteurs recherchent des candidats loyaux, positifs et capables de travailler en équipe. Ils ne sont pas enclins à recruter une personne susceptible de créer des problèmes, ou de les fuir.

Voilà, vous êtes prêt pour l’entretien! Un dernier conseil pour la route : si vous bloquez, respirez profondément et réfléchissez avant de répondre pour éviter les 5 pires chose à dire en entretien.

Publicités

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s