Actualités

Publicités

Un commentaire pour Actualités

  1. Bernard DUBOIS dit :

    AVANT DE FAIRE VOS ACHATS DE NOEL .
    A l’approche de Noël , nous constatons , dans les catalogues de jouets, que nous sommes toujours dans une division très traditionnelle des sexes . Tout va d’ailleurs dans ce sens : l’offre , les slogans , la mise en scène des enfants …..il y a une sexualisation très forte de l’offre des jouets . Quasiment dans l’ensemble des catalogues , nous trouvons des pages clairement identifiées pour filles et pour garçons , avec , encore, une partie rose et une partie bleue . Les jouets pour les filles sont liés à la beauté , aux soins , à la maternité , à l’espace domestique (aspirateurs , cuisine …) Ce sont des jouets de l’imitation de l’environnement social . Tandis qu’il va être proposé aux garçons des jouets de construction , de mécanique , de sciences qui vont se situer du côté de l’innovation , de la transformation et de la compétition .Nous pouvons constater que les messages sociaux envoyés aux enfants ont très peu évolué .
    Avec des jouets relevant de l’imitation de la sphère domestique , on apprend aux petites filles à se préparer à faire « comme maman ». Inversement , il va être dévalorisant pour un petit garçon de jouer avec un poupon , car le message envoyé par son environnement social est qu’il faut adhérer aux activités masculine pour être …. un homme . Si l’on montrait aux garçons que les jouets pour filles ne sont pas dévalorisants , il y aurait beaucoup de choses qui se dénoueraient à l’âge adulte : les pères investiraient les tâches domestiques au sein du foyer , on observerait moins de divisions dans la sphère professionnelles , sportive ….
    Cette catégorisation précose a pour conséquence que les garçons vont être éduqués très tôt au leadership , à la création et à la compétition ; et les filles à la reproduction de la stabilité de l’ordre social . Lorsqu’il faudra , à l’école , faire des choix d’orientation , les garçons se tourneront vers des filières scientifiques et techniques , alors que les filles , avec le même niveau scolaire , iront vers les filières littéraires , le sanitaire et le social .
    Les enfants sont assignés à des activités jugées conformes à leur sexe très tôt , bien avant l’école . C’est vers 18 mois que sont désignés les objets  » masculins » ou « féminins » et que nous avons le plus fort taux d’injonctions . Il est difficile d’y échapper : un jeune enfant est très vite éduqué par ses parents , ses copains , les médias , mais aussi par la crèche et éventuellement l’école , qui, à son corps défendant , reproduit les stéréotypes de sexe . Et les stéréotypes sont plus difficiles à transgresser pour un garçon que pour une fille , car la figure du garçon manqué est plus tolérée que celle du garçon éfféminé , sur qui pèse le spectre de l’homosexualité .
    Nous pouvons conseiller aux parents qui s’apprètent à se lancer dans des achats de Noël d’offrir aux garçons des dinettes et des poupées , et aux filles des voitures et des jeux de construction . Et , surtout , il ne faut pas retirer les jouets qui ne sont pas « conformes » au sexe de l’enfant , au contraire , encouragez – le à être dans la TRANSGRESSION !

    A lire : « petites filles , l’apprentissage de la féminité » par Catherine MONNOT ( sociologue )

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s