Comment réussir un entretien collectif ?

Quel comportement adopter en entretien d’embauche collectif ? Que cherche à voir un recruteur lorsqu’il place les candidats dans cette situation ?

Explication en 8 points : comment se déroule cette étape de plus en plus courante dans les process de recrutement ?

1 – L’exercice peut prendre une première forme simple : les candidats se présentent successivement en indiquant leurs compétences et motivations dans le cadre de l’entreprise et du poste auquel ils postulent. Plusieurs observateurs notent les comportements, les réactions et la pertinence des propos de chaque candidat.

2 – Dans une forme plus élaborée d’entretien collectif, les candidats se voient proposer un exercice de « mise en situation ». Plongés dans une situation professionnelle simulée, ils sont en général invités, en groupe, à débattre sur un sujet, à prendre une décision et à défendre un argumentaire. Plusieurs thèmes peuvent être imposés comme, notamment, l’organisation d’un évènement ou la conception d’un projet.

3 – Dans tous les cas, l’entretien collectif est une épreuve difficile car les recruteurs interviennent peu et le candidat doit chercher à se distinguer sans pour autant « écraser » les autres. Il doit donc s’affirmer dans le respect d’autrui. Les erreurs classiques ? Essayer de briller par tous les moyens, parler sans écouter ou prendre un leadership artificiel de forme plus que de fond…

4 – Les typologies de comportements les plus classiques (avec lesquels il faut en général composer dans ces débats sans se montrer déstabilisé) sont :

– le gouverneur : celui qui veut diriger les opérations au prétexte qu’il sait tout, délègue les rôles (notamment celui du secrétaire de séance) et explique à chacun ce qu’il doit penser.

– l’expert : celui qui parle peu mais, en expert, pose ses arguments et n’admet guère la critique.

– le silencieux : celui qui, par malaise ou par désintérêt, ne s’exprime pas ou très peu.

– le profiteur : celui qui reformule, résume, recentre le débat et profite de l’apport des autres candidats.

– le sage : celui qui témoigne de son expérience et veut être utile au débat.

5 – Soignez votre attitude sur la forme : dans le cadre de l’entretien collectif, restez toujours calme et courtois, évitez d’être agressif ou de vous laisser impressionner par les autres participants. Montrez votre intérêt pour la discussion en cours. Ecoutez les autres candidats pour construire un solide argumentaire, un apport personnel. Structurez vos propos, restez cohérent et n’oubliez jamais l’objectif de l’exercice, vers lequel vous devez avancer. Sachez reprendre avec tact la parole à quelqu’un qui vous l’a coupée. Restez naturel et attentif à votre expression orale.

6 – Sachez rebondir sur les propos pertinents des autres candidats sans les répéter. Soyez constructif, ne dénigrez pas les propositions des autres candidats mais argumentez votre position tout en tenant compte des autres points de vue. Ne vous empêchez pas non plus, lorsqu’il le faut, d’émettre des critiques constructives.

7 – Rappelez-vous que mieux vaut parler à propos que trop intervenir. Si vous êtes en confiance et jugez cela opportun, vous pouvez aussi essayer d’encourager les timides à s’exprimer.

8 – Enfin, rassurez-vous : lorsque les entreprises proposent des entretiens collectifs, il y a le plus souvent plusieurs postes à pourvoir. Il y a donc potentiellement plusieurs élus au final et il ne s’agit donc pas d’éliminer tous les autres candidats.

Publicités

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s