L’origine de la fête des mères

De tous temps, dans toutes les civilisations, la figure la plus importante fut en premier lieu la mère. Les civilisations primitives célèbrent la terre et la mère.

Les premières célébrations recensées en l’honneur de la mère remontent à l’époque de la Grèce, puis de la Rome antiques lors d’un des festivals printaniers dédié aux déesses. À cette occasion, les Grecs soulignaient leur admiration pour Rhéa (également connue sous le nom de Cybèle), la mère des dieux olympiens. Ils offraient des présents tels que des gâteaux au miel, des boissons fines ainsi que des fleurs à l’aube. Les Romains célébraient ce festival nommé Hilaria en l’honneur de Cybèle, une divinité phrygienne aussi vénérée sous le nom de mère de l’Ida ou Magna Mater. Lors de ce festival, ils lui apportaient des cadeaux à l’un des temples de Rome qui lui est consacré.

rhea-fete-meres

Rhéa, déesse de la fête des Mères

Les Romains ont célébré jusqu’au IVe siècle les mères de famille (les Matraliae, du latin mater qui veut dire mère) lors d’une fête religieuse, les Matronalia, qui marquaient le premier jour du printemps.

junon-1Au sein des premières civilisations chrétiennes, les gens célébraient en quelque sorte la journée de la mère. Le quatrième dimanche du carême était à l’honneur de la vierge Marie, la mère du Christ. Au 17e siècle, en Angleterre, cette tradition était encore soulignée à cette même période du carême. Cette fois, celle-ci honore toutes les mères. Lors de cette journée, appelée Mothering Sunday, les enfants et principalement les filles qui étaient amenés à travailler loin de la maison, notamment comme servants ou apprentis, recevaient une journée de congé pour visiter leur mère.

Le débat sur l’idée d’une célébration rendant un hommage officiel aux mères de famille a été abordé par Napoléon en 1806, mais la fête des Mères ne fut finalement pas mise en place (note : aucune source fiable).

La première fête des Mères en France date de 1906 : Prosper Roche, fondateur de l’Union Fraternelle des Pères de Famille Méritants d’Artas, en Isère, décida de récompenser les mères de famille méritantes, dans une ambiance festive.

L’histoire moderne de la fête des Mères apparait aux États-Unis à l’époque de la guerre civile. En 1870, à Boston Julia Ward Howe, auteure, poète, activiste pour la paix et les droits de la femme, fait une déclaration demandant à toutes les femmes de s’allier contre la guerre et suggère d’officialiser une journée des mères pour la paix. Cette suggestion ne reçoit pas la reconnaissance espérée par Julia Ward Howe, mais son idée marque plusieurs femmes, dont Anna Jarvis, initiatrice de la fête des Mères.

La fête des Mères et sa fleur emblème, l’œillet

Anna Jarvis est inspirée par sa mère Ann Marie Reeves Jarvis, militante socialiste, qui a souvent exprimé le désir de voir un jour quelqu’un honorer toutes les mères. Ainsi, en 1907, deux ans après le décès de sa mère, Anna Jarvis tient une petite réunion afin de commémorer la vie de celle-ci. À cette occasion, elle propose l’idée d’une journée nationale pour honorer les mères. Elle réussit à convaincre sa communauté de Grafton et, en 1908, ils célèbrent finalement cette fête.

250px-Mother's_Day_cakeEn 1911, tous les États américains ont légalisé cette célébration. La même année, la fête des Mères est aussi soulignée pour la première fois au Canada. Après une longue campagne, Woodrow Wilson, le président américain officialise la journée nationale de la fête des Mères en 1914 et celle-ci sera soulignée le second dimanche de mai.

Depuis cette date le « Mother’s day » est célébré tous les ans aux Etas-Unis.

 

Lors de la première célébration de la fête des Mères en 1908, Anna Jarvis a fait distribuer 500 œillets blancs à toutes les mères de sa communauté.

oeillets-blancs

Cette fleur qui était la préférée de sa mère est donc devenue la fleur emblème de cette fête. Selon Anna Jarvis, elle représentait parfaitement l’amour pur d’une mère. Encore aujourd’hui, l’œillet est l’une des fleurs les plus populaires lors de cet évènement, et ce, dans le monde entier.

anna-jarvis-1

Anna Jarvis, Fondatrice de la fête des Mères

 En France il a fallu attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour voir l’instauration de la première « journée des mères » en 1918. La ville de Lyon en est à l’initiative.

Les français chargés du courrier constatent alors des envois massifs à cette date qui leur est mystérieuse. Et la France ayant encore plus besoin de se repeupler après la guerre 14-18, cette coutume bien implantée outre-atlantique de « Fête des Mères » va faire des émules.

Mais la toute première célébration de la fête des mères date, en France, du 10 juin 1906 : c’est l’Isère qui met alors les mères à l’honneur.

220px-Fête_des_Mères_-_Félix_RégameyEt la tradition continue de prendre racine le 16 juin 1918, avec l’initiative du colonel de la Croix-Laval de la première « Journée des mères », célébrée à Lyon. Le but de cette journée était de rendre hommage aux mères et épouses ayant perdus leurs fils ou leurs maris pendant la guerre. Suivie d’une « Journée des mères de familles nombreuses » en 1919, fixé au 15 août, jour de l’Assomption de Marie, mère de Jésus.

De nombreuses manifestations se déroulèrent en province, mais l’institution n’était pas encore établie.

Dans le même temps, en pleine guerre, la municipalité parisienne organise une « Fête des familles nombreuses » dans les locaux de la SNHF, Société nationale d’Horticulture de France. Suivie à Lyon d’une « Journée des mères » en 1918, puis d’une « Journée des mères de familles nombreuses » en 1919, fixé au 15 août, jour de l’Assomption de Marie, mère de Jésus.

De nombreuses manifestations se déroulèrent en province, mais l’institution n’était pas encore établie.

C’est en 1920, et en mai cette fois, que le projet aboutit, permettant aux « mères méritantes » de recevoir des fonds d’une collecte publique recueillis à leur intention, et la fameuse médaille d’or remise à une mère de treize enfants.

On en est loin aujourd’hui de la fête de la déesse Rhea. On reproche à la fête des mères d’être une occasion purement commerciale alors qu’au départ l’objectif n’avait rien de mercantile… Mais le succès avait cette fois été grand, et national. Le gouvernement d’alors décida d’instituer l’événement en « Journée des mères », qui sera officialisée en 1928.

Durant et après la libération cette fête est mise à l’index car crée sous Pétain.

affiches-fetes-des-meres

Une fête pétainiste ? La fête des mères est souvent décrite par ses détracteurs comme une fête instaurée par le Maréchal Pétain. Info ou intox ? Le maréchal Pétain souhaita également récompenser les mères de famille n’ayant eu qu’un seul enfant et inscrivit la journée nationale des mères dans le calendrier en 1941. Mais comme décrit plus haut, il n’est pas le premier à avoir lancé cette idée de célébrer les mamans. Si c’est bien lui qui a instauré la « journée nationale des mères » dans le calendrier à partir du 25 mai 1941, la loi n’a été adoptée qu’après la Seconde guerre mondiale. C’est sous la présidence de Vincent Auriol, le 24 mai 1950, que cette loi a été adoptée.

A cette occasion les mères les plus méritantes sont décorées par les Maires, Députés ou Conseillers Généraux :

  • Médaille d’or pour les mères ayant plus de 8 enfants
  • Médaille d’argent pour les mères de 6 ou 7 enfants
  • Médaille de bronze pour les mères de 5 enfants

Une attention particulière

Tout comme pour les dates, la façon dont les mères sont honorées peuvent varier d’un pays à un autre. Dans plusieurs pays d’Europe (France, Belgique, Italie), il est de coutume d’inviter la mère et la grand-mère au restaurant et de lui offrir des fleurs. En Amérique, la sortie au restaurant demeure aussi une tradition et un cadeau particulier, de la part de la famille, est offert à la maman (et la grand-maman) du Jour.

Qu’importe dans quel pays vous vivez, profitez du jour de la fête des mères en 2014 pour honorer cette personne chère qui vous a donné la vie.

Si la fête des Mères est une journée spécialement consacrée à nos mamans, l’organisation en est généralement confiée à leurs enfants qui peuvent décider de leur préparer le repas. La complicité du papa leur permet de garder un effet de surprise.

On doit aux instituteurs le fameux collier de pâte et autres petits cadeaux fabriqués avec amour par les enfants tout fiers d’offrir ce cadeau. Quand ils grandissent, fleurs, parfum, bijoux remplacent ce présent traditionnel.

Quant à la fête des pères,

elle sera célébrée le dimanche 15 juin 2014 en France.

 

<< retour au sommaire

Publicités

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s