La double vie de Tariq Ramadan !


"Tariq Ramadan s'est littéralement jeté sur moi 
comme une bête sauvage"

Henda Ayari: j’ai vécu une nuit de cauchemar, j’ai cru mourir !

Ce lundi 30 octobre, dans les colonnes du « Parisien » puis sur Franceinfo et BFMTV, Henda Ayari, la première femme qui a porté plainte contre Tariq Ramadan, raconte son histoire, sa rencontre avec le prédicateur. Ce « prince charmant » qui s’est transformé « en monstre ».

Alors que Tariq Ramadan, visé désormais par une deuxième plainte pour viol déposée par une autre femme, a opposé un « démenti formel à ces allégations » et se dit, par la voix de son avocat, « victime de dénonciation calomnieuse », Henda Ayari veut dire sa vérité.  Et nous livre un témoignage glaçant. Cliquez sur l’image :

Pourquoi n’avoir pas porté plainte avant ? 

Henda Ayari. Parce que j’avais peur. Quelques jours après que Tariq Ramadan m’eut violée, je l’ai contacté par téléphone pour lui dire que son comportement violent était inacceptable, que j’en étais choquée et bouleversée. Il m’a interdit de parler de lui à qui que ce soit et m’a menacée  en me disant : « Henda, je sais tout de toi. Fais attention, je ne suis pas seul, j’ai beaucoup de gens autour de moi qui me soutiennent. Tu ne voudrais pas qu’il t’arrive malheur ni à tes enfants ? » J’étais hors de moi mais ses menaces m’ont terrifiée. J’en ai cependant,  à l’époque, parlé à quelques proches.  Je n’ai pas révélé son nom dans mon livre*, dans le chapitre où je raconte le viol que j’ai subi, pour me protéger et protéger mes enfants.  Des années après, j’étais encore terrorisée par les menaces qu’il m’avait faites. Je ne voulais pas non plus risquer un procès en diffamation, il est si connu et puissant. ( …)

(…) une dizaine de femmes m’ont raconté  avoir été victimes de sa part de la même violence. Beaucoup d’entre elles ont peur de parler et de porter plainte parce qu’elles craignent des représailles. Parce qu’elles ont honte aussi, tant le viol est un tabou dans notre communauté et notre religion … Toutes celles qui m’ont dit avoir été victimes d’agression sexuelle de sa part décrivent un homme violent, haineux, qui ne se contrôle pas, qui veut qu’on l’appelle « Maître ». C’est ainsi qu’il voulait que je m’adresse à lui. Elles le voient aussi comme un imposteur. »

Pourquoi, un « imposteur » ?

Henda Ayari. « Parce qu’on ne s’attend pas à ce qu’un homme qui est une référence religieuse puisse avoir un tel comportement envers des femmes. Je suis musulmane et je ne renie en aucun cas ma religion. Je suis pour un Islam de paix, de tolérance. Et un Islam qui respecte les femmes. Je suis contre les islamistes qui se servent de la religion à leurs fins personnelles, qui l’instrumentalisent pour des intérêts politiques, financiers ou sexuels. Je veux dénoncer le double-discours de ces religieux et intellectuels musulmans, ces imposteurs qui, à l’image de mon agresseur, prétendent respecter les femmes mais les traitent en réalité de façon horrible et usent des pires violences contre elles. Beaucoup de musulmans m’insultent parce que j’ai mis en cause Tariq Ramadan. Mais je n’ai jamais stigmatisé en particulier cette religion, je ne dis pas que la violence envers les femmes n’existe pas parmi les pratiquants catholiques, juifs, protestants ou chez les athées ! Cette violence existe aussi chez les musulmans, comme dans tous les milieux. Pourquoi ne faudrait il pas en parler ?

Accusé de viol, Tariq Ramadan dénonce "une campagne de calomnie" !
Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s