Avec la nouvelle année, voici le temps des étrennes

Tradition fréquente pendant les Trente Glorieuses, les étrennes 
sont aujourd'hui victimes de la crise économique.

Avec la nouvelle année vient la question des étrennes. Ces fameuses rétributions faites à l’occasion des fêtes ou les premiers jours de l’an constituent une tradition qui se perd petit à petit. Elles ne sont régies par aucune règle. C’est donc au bon vouloir et à l’appréciation de chacun. Mais il existe tout de même certains usages à connaître.  

Pourtant, ils sont l’occasion de remercier ceux qui nous rendent service au quotidien, comme les facteurs, les pompiers, les concierges ou encore les femmes de ménage. Cependant, la somme varie en fonction des différents services apportés.

Alors, à qui donner et combien? Faisons le point.

  • SONY DSC

    Au concierge

Monnaie courante durant les Trente Glorieuses, les étrennes aux gardiens d’immeubles ont été mises à mal par la crise.

«La conjoncture économique défavorable et la crise qui se fait sentir d’un côté, et de l’autre le fait que les étrennes appartiennent à une culture qui n’est pas celle des générations actuelles »

Pourtant, les concierges sont eux aussi touchés par la crise et les étrennes constituent un complément de revenu. Si la tradition voudrait que les locataires donnent environ 10% du montant mensuel de leur loyer en guise d’étrennes certains ont tranché : ce sera 50 euros. Et en liquide «C’est un métier fatigant, et recevoir des espèces est plus gratifiant et mieux perçu qu’un cadeau, même si il est personnalisé».

  • À la femme de ménage

Entre les chèques emploi-service et les sociétés de ménage à domicile, le métier de femme de ménage s’est institutionnalisé. Ce qui n’empêche pas de faire un geste à l’occasion de la nouvelle année pour la ou le remercier. Certains font ainsi grimper le dernier salaire de l’année de 50%, d’autres lui laissent une enveloppe avec 50 ou 100 euros.

  • À la nounou ou la baby-sitter

Pour peu qu’elle garde régulièrement vos enfants, vous entretenez avec elle des relations plus personnelles.

À ce titre, un petit cadeau sera le bienvenu, plutôt que quelques billets impersonnels. Et si elle ne vous a dépanné qu’une ou deux fois au pied-levé, une boîte de chocolats à la prochaine occasion sera plus pertinente qu’une rallonge de salaire. Toutefois, les étrennes doivent être remises en toute discrétion avant le 15 janvier.

  • Au postier, aux pompiers et aux éboueurs

Ils viennent chacun vendre leur calendrier aux moments des fêtes ou en début d’année. Mais détrompez-vous: cet «achat» est en fait une forme d’étrennes.

Chez les pompiers, un calendrier pour une bonne cause.

Les pompiers prennent aussi leur part d’étrennes, grâce au porte-à-porte ou en abordant les passants dans la rue. Là aussi, libre à vous de donner ce que vous souhaitez. Cependant, les particuliers donnent généralement entre cinq et 10 euros en échange d’un calendrier et/ou d’un reçu.

A noter : dans cette corporation, le système de rétribution est totalement transparent. En effet, les étrennes ne sont pas touchées personnellement par les vendeurs.  Cet argent est reversé à l’Amicale de leur centre de secours (association loi 1901). Celle-ci l’utilise à payer l’assurance de pompiers pour les activités extra-professionnelles, le Noël des enfants, le bal annuel, un repas de fin d’année… L’argent sert aussi à des activités sociales, en particulier l’aide aux familles en difficulté

Le facteur n’est pas tenu de vendre les calendriers mais il en a la possibilité, s’il est titulaire d’une tournée. Pour cela, il achète lui-même, sur ses deniers personnels, ses calendriers auprès de La Poste, à environ 2 euros pièce.

Des étrennes comprises entre 5 et 10 euros lui permettent donc de se rembourser et de bénéficier d’un petit coup de pouce pour commencer l’année.

Les éboueurs, Ils ramassent vos ordures dans l’ombre et, à vrai dire, vous les connaissez peu, voire pas du tout. La profession, perçue comme pénible, a longtemps été mal considérée et mal payée, et les étrennes étaient monnaie courante.

Aujourd’hui, on donne souvent 5 euros tout au plus, un geste plutôt symbolique. Certains éboueurs ne viennent d’ailleurs même plus frapper aux portes. Ceux qui poursuivent cette pratique redistribuent les dons au sein de leur équipe.

La collecte sélective des déchets a d’ailleurs un effet pervers. Ce n’est plus une équipe d’éboueurs qui passe, mais trois : une qui collecte les ordures ménagères, une autre, le verre et la dernière, les papiers.

Conclusion : soyez généreux si vous le souhaitez mais restez vigilants ! 

Attention aux usurpateurs!

 A l’exception des personnes que l’on connaît bien, il est donc fortement recommandé de demander la carte professionnelle des demandeurs qui viennent se présenter sur le pas de votre porte.

Ramoneurs, facteurs, plombiers, éboueurs: la police met en garde contre les aigrefins qui, usurpant ces professions, profitent des fêtes de fin d’année pour voler, notamment les personnes âgées.

Leur seul but, explique-t-elle, est de « s’emparer de vos biens ». Elle recommande d’appeler police-secours (le 17) en cas d’hésitation.

LES ÉTRENNES TOUJOURS INTERDITES À PARIS, LYON ET NICE. Cet arrêt préfectoral date de 1955. « Tous les agents municipaux ont la stricte interdiction de solliciter quelque gratification que ce soit, sous peine de sanction disciplinaire », rappelle, cette année encore, la mairie de Paris. Cette interdiction s’étend au secteur de la collecte des déchets, à Paris, mais aussi à Nice ou à Lyon. En revanche, la vente de calendriers et la quête sont tolérées à Bordeaux. Pour avoir plus de détails, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Etrennes et déductions fiscales

Dans la catégorie des dons, seuls les dons aux associations reconnues d’utilité publique, ainsi que les dons aux organismes d’intérêt général, et les dons pour le financement des partis politiques ouvrent droit à réduction d’impôt sur le revenu.

Dans le cas des pompiers si votre don concerne l’association d’Oeuvre des pupilles orphelins et fonds d’entraide des sapeurs-pompiers, vous obtiendrez un reçu fiscal, puisque l’association a été reconnue d’utilité publique en 1928. De manière générale, tout don fait aux sapeurs-pompiers pour lequel vous avez obtenu un reçu fiscal vous ouvre droit à une réduction d’impôt. Le reçu qui est délivré doit porter  la mention « reçu fiscal » ou « attestation fiscale » mentionnant le montant de la réduction de l’impôt ainsi que les références fiscales. (CGI. art. 200-BOI-IR-RICI-250-10-10-/BOI-IR-RICI-250). Dans ce cas, vous pourrez déduire 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Vous pourrez alors le mentionner en case 7UD du formulaire de déclaration 2042 RICI.

En revanche, il est à noter que les étrennes de fin d’année, qui sont généralement données aux pompiers contre un calendrier,  alors aucun avantage fiscal ne vous sera accordé. En effet, seuls les dons réalisés sans contrepartie sont déductibles du revenu imposable. Dans ce cas, le calendrier représente un bien que vous achetez, quel que soit le montant que vous donnez aux sapeurs-pompiers. Vous ne pourrez donc déduire ce montant de votre impôt.

Origines des étrennes

Si les mots « étrennes » et « année » affichent une certaine ressemblance, il ne faudrait pas croire que le premier – qui renvoie à la fois aux voeux de bonheur échangés au début du mois de janvier et aux gratifications faites à cette occasion à certains corps de métiers – ait hérité les racines du second. En fait, « étrennes » vient d’un mot rare en latin, sans doute d’origine sabine, strena, qui désigne un bon présage et plus particulièrement un cadeau fait pour apporter un bon présage. Il aurait existé à Rome un bois sacré dédié à une divinité, Strena ou Strenia, sur laquelle nous n’avons aucune information.  Les étrennes étaient également versées à l’empereur. Au fil des siècles, celles-ci étaient destinées aux personnes que l’on souhaitait honorer. Aujourd’hui, elles sont données à celles que l’on trouve méritantes.

                                                       Pour en savoir plus 

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s