Pâques : d’où viennent les traditions

Oeufs, cloches, chocolat :

d’où viennent les traditions de Pâques ?

En ce lundi de Pâques, les enfants attendent avec impatience les cloches (ou le lapin) et leur cargaison de chocolats. Pour les croyants, Pâques est un événement au cœur de la foi chrétienne. Mais pourquoi offre-t-on des œufs, du chocolat et que viennent faire cloches et lapins dans l’histoire ?

Une fête religieuse mêlée aux traditions païennes

Dans la religion juive, Pessa’h, la Pâque juive, commémore l’exode des Hébreux hors d’Égypte, emmenés par Moïse. Lors de leur premier repas d’hommes libres, ils ont sacrifié un agneau, animal sacré en Égypte. Cette viande est depuis consommée par les Juifs à l’occasion de Pessa’h.

Pour les chrétiens, Pâques est également un des évènements principaux du calendrier, symbolique de la vie après la mort. Ce jour-là, ils célèbrent la résurrection du Christ, après sa crucifixion, le Vendredi saint. Pâques met aussi fin à la période de carême, qui dure quarante jours. On retrouve des similitudes avec Pessa’h, notamment l’agneau. Pâques porterait ce nom car selon les Évangiles, la mort du Christ aurait eu lieu pendant la fête de Pessa’h. On retrouve également Pâques dans les traditions païennes : c’est une période de renouveau, avec l’arrivée du printemps.

L’origine des œufs

En chocolat, en sucre, peints ou encore cuits : l’œuf est le symbole de la fête de Pâques. Chez les Égyptiens, les Perses et les Romains notamment, l’œuf est un symbole de vie, que l’on s’offrait au printemps. Plus largement, poules et poussins ont également revêtu la même symbolique.

Au Moyen-Âge, l’Eglise a interdit de manger des œufs pendant le Carême : ils étaient conservés jusqu’à la fin du jeûne, puis décorés. C’est au XVIIIe siècle que l’on a eu l’idée de vider les œufs pour les remplir de chocolat pour marquer la fin du jeûne et du Carême. Cette tradition est encore très présente dans certains pays, comme en Allemagne. Les premiers œufs tout en chocolat sont apparus au XIXe siècle, grâce au progrès des techniques permettant de travailler la pâte de cacao et aux moules proposant des formes de plus en plus variées.

 

Sur le même sujet, vous pouvez lire : 

 

 

 

Pourquoi les cloches ou les lapins ?

Depuis plusieurs siècles, il est interdit de sonner les cloches des églises catholiques entre le Jeudi saint et le dimanche de Pâques, en signe de deuil. Une tradition que l’on retrouve notamment en France, en Belgique ou en Italie.

On a alors raconté aux enfants que les cloches allaient se faire bénir par le Pape à Rome. En rentrant, elles viennent carillonner et déposent au passage dans les jardins les fameux œufs en chocolat tant attendus par les enfants. En Allemagne et dans l’est de la France, c’est un lapin (l’emblème de la déesse Ost Ara, symbole de fertilité et du printemps dans la tradition païenne germanique), aux États-Unis, un lièvre… On trouve aussi des coucou ou des cigognes : le généreux donateur de chocolat peut prendre d’autres formes.

Comment organiser une chasse aux oeufs pour Pâques ?

Comme chaque année, le printemps apporte avec lui un doux vent de chocolat ! Pâques arrive, ainsi que la traditionnelle chasse aux oeufs. Petit tour d’horizon pour organiser le jeu de piste parfait pour les enfants…

Organiser une chasse aux oeufs dans un jardin

Pour organiser une chasse aux oeufs de Pâques en extérieur, il suffit de cacher les oeufs… En faisant bien attention à noter où ils ont été cachés !

Pensez à munir chaque enfant d’un panier et, si possible, de leur attribuer à chacun une couleur d’oeufs différente : ainsi, pas de jalousie.

Pour pimenter un peu le jeu, vous pouvez créer des équipes de deux, avec un petit et un plus grand enfant (ou un adulte) : liez les mains du plus grand, et bandez les yeux du petit, pour faire en sorte que l’un guide l’autre vers les trésors cachés !

Pâques en appartement

Le plus simple, en appartement, est d’organiser une chasse au trésor. Vous pouvez inventer une histoire, incluant un « Maître lapin » qui aurait confié une mission aux enfants par exemple…

A chaque indice trouvé, l’enfant trouve un petit oeuf, pour arriver jusqu’au trésor : une poule, ou un plus gros lapin !

Si l’enfant connaît trop bien les recoins cachés de l’appartement, vous pouvez aussi lui demander de rester à un seul endroit de la pièce et de vous décrire les endroits où il souhaite que vous cherchiez.

De quoi faire travailler sa mémoire !

 

 

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s