Inondations : après la décrue, l’invasion de moustiques ?

imagesLes prochains jours pourraient être marqués par une invasion de moustiques. Les eaux stagnantes de la décrue offre en effet un environnement optimal pour le développement de larves dans la région francilienne.
Températures douces et humidité, voilà le mélange parfait pour attirer les moustiques. Ainsi, les zones touchées par les crues exceptionnelles ont de grande chance d’être envahies par ces insectes dans les semaines à venir. Tous les critères sont réunis pour leur prolifération.

En effet, les récentes crues vont maintenant laisser place à des eaux stagnantes, ce qui est l’environnement idéal pour le développement des larves. De plus, l’hiver a été très doux ce qui a permis aux larves de mieux résister. Du côté des températures, les prochains jours seront déterminants. « Il suffit qu’il y ait dix jours de suite à 23 °C le jour et 15 °C la nuit pour que le cycle complet de l’œuf au moustique adulte se termine », explique Stéphane Robert, président du site Vigilance-moustique, indique le site de TF1.
A lire aussi : VIDEO Inondation à Paris : des saumons qui traversent une route?

Pas de risque sanitaire

Parmi les types de moustiques, c’est le moustique dit « vulnérant » qui risque d’être majoritaire. Ces piqûres sont bénignes mais provoquent des rougeurs et gonflements.

Mais pour le moment, pas d’affolement, c’est simplement un risque,  mais juste d’un problème de confort ».

comment-soigner-les-demangeaisons-des-piqures-de-moustique_4943583Le saviez vous ?

Face à ces moustiques assoiffés de sang, nous ne sommes pas tous égaux. « Les moustiques sont attirés par différents produits chimiques et notamment le CO2, c’est le premier attractif que l’on dégage par la respiration ou par la peau. Les moustiques détectent le CO2 de très loin et ensuite se servent de la chaleur, des infrarouges et aussi des acides gras contenus dans les odeurs corporelles pour repérer leurs proies et les choisir. Il y a des différences entre les personnes en fonction de la composition de ces acides gras. Par exemple on sait que les femmes enceintes attirent plus les moustiques », explique un  entomologiste à l’Entente Interdépartementale de démoustication (EID) Méditerranée.

Une vie de moustique dure environ six semaines pendant lesquelles une femelle pique trois à quatre fois. Un sang qui lui permet de pondre à chaque fois une centaine d’œufs.

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s