Défense de la médecine libérale

greve-des-medecinsLa loi Macron, dont on vante tellement les mérites, avait déjà provoqué les légitimes réactions de plusieurs professions libérales.  À leur tour, les médecins sont visés par l’idéologie égalisatrice : la réforme de l’assurance maladie prévue par Marisol Touraine, au prétexte de permettre  d’accéder aux soins, est en fait une façon de soumettre les médecins au servage de la belle Sécurité Sociale.

Le tiers payant passe pour un progrès social : personne n’a plus un sou à débourser pour une visite ou une consultation. Mais aussi le praticien ne touchera un sou tant que la Sécurité Sociale ne l’aura pas remboursé. C’est le médecin qui doit gérer ses relations avec la Sécu, c’est lui qui doit déclarer les actes de son intervention. Quant au remboursement, il interviendra quand l’administration aura reçu les relevés, les aura vérifiés et aura l’argent pour les régler. Donc les médecins sont à la fois secrétaires médicaux, comptables et banquiers. Fondamentalement, ils deviennent les salariés de l’administration qui paie ce qu’elle veut et quand elle veut.

Le tiers payant généralisé a, en effet, été présenté par la ministre de la santé comme la formule magique qui allait faire disparaître le frein à l’accès au soins, insistant au passage sur le fait que plus de 20% des Français renoncent à des soins pour des raisons financières. Mais elle oublie de dire que le renoncement aux soins pour raisons financières concerne avant tout la chirurgie dentaire et l’optique. Comme elle omet d’en expliquer la cause: l’État a cessé de rembourser la chirurgie dans son ensemble et la chirurgie dentaire en particulier il y a 25 ans . Quand aux lunettes, cela fait cinquante ans qu’on ne rembourse plus que 3 euros par verre, quelle que soit sa complexité. Il ne faut pas oublier non plus que Marisol Touraine qui prétend améliorer l’accès au soin avec le tiers payant généralisé n’a toujours pas supprimé les franchises que François Hollande s’était pourtant engagé à supprimer.

images-1Les médecins sont clairement favorables à ce qu’ils appellent un «tiers payant social», mais ils sont fermement opposés à toute généralisation, car ils n’ont pas envie de se retrouver avec le collier étrangleur de l’assurance maladie qui a déjà fait preuve de coercition à l’égard de pharmaciens qui ne respectaient pas à la lettre les consignes tiers payant contre génériques et qui se sont vus ainsi bloquer le remboursement des ordonnances.

Marisol Touraine qui prétend améliorer l’accès au soin avec le tiers payant généralisé n’a toujours pas supprimé les franchises que François Hollande s’était pourtant engagé à supprimer.

Le plus clair, c’est la socialisation de la médecine. Aujourd’hui, l’ensemble des médecins n’a plus de doute : on veut ôter tout caractère libéral à l’art des praticiens, toute relation (y compris financière) entre le patient et le docteur. L’étape ultime étant l’encadrement par les organismes nationaux de santé du parcours de soins du patient et l’aliénation de ce dernier.

Publication-d-une-etude-economique-consacree-a-la-medecine-liberale-en-Basse-Normandie_pushD’autre part, la réforme Touraine vise à tuer l’intolérable concurrence que les cliniques privées livrent aux établissements publics. Les dépassements d’honoraires, jusque-là tolérés, sont appelés à disparaître dans le secteur privé, dont le coût de fonctionnement est pourtant très inférieur à celui des hôpitaux publics, et où les conditions de travail et d’accueil des malades sont bien meilleures. L’idéologie socialiste exige que soit pénalisé puis détruit tout ce qui n’est pas sous la coupe directe de l’État.

La trêve des confiseurs s’est donc transformée en grève des confiseurs et les mouvements de protestation s’amplifient:

 

« Grève des médecins : 19 000 manifestants à Paris, selon la police, plus de 40 000 selon les organisateurs

Médecins, chirurgiens, pharmaciens, infirmiers, dentistes, étudiants en médecine, internes sont en colère contre le projet de loi santé de Marisol Touraine. Leur manifestation parisienne a rassemblé 19 000 personnes, selon la police, plus de 40 000 selon les organisateurs, dimanche 15 mars. La mesure qui cristallise les mécontentements est la généralisation du tiers payant. Comme le rappelle Le Monde, il faut remonter à 1991 pour retrouver une mobilisation commune des professionnels de santé libéraux. »  France Info

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s