Isolation à 1 euro : gare aux arnaques !

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes alerte les consommateurs face aux démarchages abusifs d’entreprises et aux malfaçons sur les offres d’isolation à un euro.

Face à la déferlante de plaintes, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) met en garde les consommateurs contre les « offres d’isolation à 1€ ».

L’organisation décrit un mécanisme d’arnaque implacable. Lors de démarchages téléphoniques agressifs, des entreprises se disent mandatées par des organismes officiels pour inciter les consommateurs à se lancer dans des travaux. Les coordonnées des clients ayant accepté l’offre sont transmises à une société, dont les salariés peuvent rapidement intervenir, parfois dès le lendemain.

Malfaçons

Selon la DGCCRF, en plus de ne pas respecter les dispositions du Code de la consommation, le matériel installé n’est pas toujours conforme aux normes en vigueur. « De nombreuses plaintes font état de malfaçons qui peuvent conduire à refaire des travaux d’isolation, aux frais du client, le certificat d’économie d’énergie n’étant délivré qu’une seule fois », observe la direction générale.

Pour éviter toute mésaventure, l’organisation incite les consommateurs à ne pas donner suite aux entreprises, qui se disent mandatées ou menacent de pénalités, et de ne pas signer dans la précipitation.

Offre valable jusqu’en 2020

« L’offre d’isolation « à 1 € », valable jusqu’au mois de décembre 2020, est soumise à certaines conditions tenant notamment à la nature des travaux et aux revenus des ménages, souligne la DGCCRF. De plus, l’entreprise de travaux doit être signataire de la charte « coup de pouce » du ministère de la Transition écologique et Solidaire. »

Pour rappel, le dispositif permet de bénéficier d’aides bonifiées pour plusieurs types de travaux dont l’isolation des combles et des toitures. L’aide apportée est de 20 euros par mètre carré pour les ménages modestes et de 10 euros par mètre carré pour les autres ménages. « Dans tous les cas, une visite préalable du chantier par l’entreprise s’impose pour déterminer les conditions d’exécution des travaux et renseigner le client », avertit la DGCCRF.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes incite les consommateurs à contacter l’Agence départementale d’information sur le logement(Adil) ou un conseiller du réseau Faire.

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans consommation, Information Générale, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.