La Fête des Voisins : c’est le 25 Mai, et oui Vendredi

La 19e édition de la Fête des Voisins aura lieu partout en France vendredi 25 mai 2018.

Elle réunira cette année plus de 9 millions de Français avec le concours de 1 250 mairies et bailleurs partenaires de l’événement. Pas moins de 10 000 événements seront organisés dans les rues, les cours d’immeubles, les villages et les jardins pour partager un moment convivial et festif entre voisins.

 

 

Pour le haut : elle se tiendra à la mare aux Champeaux à partir de 19h.

Voisins de palier mais pourtant si éloignés… Les liens se resserrent-ils à l’occasion de la Fête des Voisins ? La Fête des Voisins ne reflète pas tout à fait les relations de voisinage entretenues par les Français. Depuis plus de 15 ans, l’événement cherche à s’imposer comme un rendez-vous annuel, et c’est plutôt réussi. Mais pour les Français, cette fête n’est pas toujours une partie de plaisir, comme le révèle l’étude réalisée par Budget-Maison.com. Lancée en 1999 par Atanase Périfan dans le 17e arrondissement de Paris, la Fête des Voisins a certes depuis pris de l’ampleur, mais il reste du chemin à parcourir. En 2016, seuls 61% des Français peuvent en effet se targuer d’avoir ce genre d’événement dans leur immeuble ou leur quartier. L’une des causes ? Des relations de voisinage parfois tendues. Le site de petites annonces en ligne Vivastreet a publié une enquête pour connaître les rapports qu’entretiennent les voisins en France et l’intérêt qu’ils portent à cette fête. Près de la moitié des sondés salueraient leurs voisins sans engager de conversation, et 14% ignoreraient complètement leurs voisins. Quant il s’agit d’organiser l’apéro, ils ne seraient que 6 %. Ce manque d’intérêt s’expliquerait par le fait que les Français ne s’entendent pas si bien avec leurs voisins et les nuisances sonores seraient les premières en cause. Les cris d’enfants seraient à 35% fautifs, devant les bruits de travaux (27%), les disputes (21%), et les soirées (17%).

Comment se portent les relations entre les voisins en France ? Selon une autre enquête, du site Budget Maison réalisée en avril 2017 sur 1 850 français, les relations entre voisins ne seraient pas totalement au beau fixe et cette fête ne ferait pas l’unanimité. Un tiers des sondés déclare leur relation excellente, un peu plus d’un tiers la considère « normale » et un peu moins d’un tiers la trouve mauvaise. D’après un autre sondage de Vivastreet, seul 31% des Français engagent la conversation avec leur voisin, à moins que ça ne soit une star, mais pas n’importe laquelle… Et oui, qu’en serait-il si le voisin en question était une célébrité ? A la question s’ils devaient choisir un voisin célèbre, 45% des sondés ont désigné Jean-Jacques Goldman, 22% Omar Sy, 20% Zinedine Zidane et 13% Cyril Hanouna.

Quelles sont les principales sources de tension entre voisins ? Pour la moitié des personnes interrogées, les nuisances sonores arrivent en tête. Arrivent bien après les problèmes de clôtures pour 14% d’entre eux, les animaux pour 12%, le stationnement pour 10% des sondés ou encore le harcèlement pour 7% des votes restants. Le profil du voisin « parent en bas âge » serait le pire selon 40% des personnes interrogées, passant largement devant celui du fêtard (21%), du voisin intrusif (14%) ou de l’apprenti musicien (11%), autrement dit, celui qui fait saigner les oreilles des voisins… Et quelles sont les qualités qui font en revanche un « bon voisin » ? 52 % des sondés ont cité la politesse, mais aussi la discrétion pour 36% d’entre eux, suivi par l’écoute pour 6% des votes restants.

Origine de la fête des Voisins. Créé en 1990 par un habitant du XVIIe arrondissement de Paris, Atanase Périfan, au travers de son association « Paris d’amis », l’événement visait à regrouper les habitants des villes et des campagnes autour d’un apéritif ou d’un repas. Des initiatives du même genre existaient déjà en France dans de nombreuses villes bien avant 1999. Mais la Fête des Voisins a « institutionnalisé » ce rendez-vous, qui s’est même mis à être relayé par les municipalités. Résultat : en 2016, plus de 1 000 communes participaient à l’événement. Pour un nombre d’habitants concernés grandissant : alors que la Fête des voisins avait réuni 10 000 habitants de 800 immeubles lors de sa première édition à Paris, elle séduit désormais 8 millions dans toute la France. Preuve de la réussite de l’opération : celle-ci dépasse les frontières, désormais reprise en Belgique, au Canada, en Turquie et dans des centaines de villes européennes (où elle porte le nom d' »European neighbours’ day »).

Lire ausi : https://lehautparleur.net/2014/05/20/la-fete-des-voisins/

 

Source : internaute

 

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Animation / Sport / Culture, Information Générale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s