Autorisation des salles de shoot : «Une incitation à la drogue»

IMG_7986-630x350La première salle de shoot parisienne sera installée sur

le terrain de l’hôpital Lariboisière.

Avril 2015 –  L’Assemblée nationale vote l’expérimentation des salles de shoot

  • Les députés ont adopté cet article controversé de la loi santé à 50 voix pour contre 25 contre.

C’était l’un des points controversés du projet de loi santé porté par Marisol Touraine. L’expérimentation de « salles de consommation de drogue à moindre risque », plus connues sous le terme de « salles de shoot », a été votée en première lecture mardi 7 avril par l’Assemblée nationale. Cinquante députés se sont prononcés pour ces tests d’une durée de six ans maximum, et vingt-quatre contre.

Ces espaces spécialisés diminuent les risques d’infection pour les toxicomanes (HIV, hépatite…), et ont fait preuve de leur efficacité en Suisse et en Allemagne. En France, certaines communes sont prêtes à mener l’expérience, au risque de conflits avec des associations de quartier, les riverains ne goûtant pas toujours ce voisinage.

« Prendre en compte des situations qui existent »

Cette expérimentation serait « un très mauvais signal de banalisation de la drogue à l’intention de la jeunesse ».

Pour la ministre de la Santé, Marisol Touraine, l’objectif « n’est pas de banaliser, de faciliter la consommation de drogue mais de prendre en compte des situations qui existent, qu’on les supporte ou pas, qu’on les voie ou pas ». Selon elle, on compte en France plus de 80 000 usagers de drogue par voie intraveineuse et 100 morts par overdose chaque année.

5 Le distributeur de kit d’injection installé rue de Maubeuge, à Paris, le 2 avril 2015. (Source France TV Info)

Autorisation des salles de shoot : «Une incitation à la drogue»

En termes de santé et de sécurité, c’est une catastrophe. On va en effet créer pour la première fois en France des zones de non-droit où le trafic et la consommation de stupéfiants seront autorisés.

Contrairement à ce que dit Marisol Touraine, il faut savoir qu’autour de ces salles de shoot il y a un périmètre de sécurité dans lequel la police n’a pas le droit d’approcher pour ne pas stresser les toxicomanes. Les dealers vont évidemment tous s’y engouffrer, comme on peut l’observer dans les pays qui expérimentent déjà ces lieux.

Le rapport de Santé publique et du territoire a totalement caché les propos des policiers: quand un toxicomane est fixé à un endroit, il n’en bouge plus. Ces toxicomanes vont donc être rivés autour de la salle de shoot. Il y a aura forcément des agressions -la drogue coûte cher. Et la police ne pourra même pas faire son travail puisqu’elle n’aura pas le droit d’approcher ces zones.

118-mediumA partir du moment où l’on favorise la consommation, le trafic et le transport, on arrive à une légalisation des drogues. On va ainsi créer quelque chose qui ne s’est jamais vu en France: une inégalité des Français devant la justice. Quelqu’un qui se drogue ou deale à deux rues des salles de shoot ira en prison tandis que le toxicomane installé dans la salle pourra faire ce qu’il veut grâce à la ministre de la Santé.

Les chiffres publiés  soulignent une explosion de la consommation des drogues chez les jeunes de 18 à 25 ans -en particulier la consommation de cocaïne qui a fortement augmenté. Ces jeunes sont majeurs: ils pourront désormais aller consommer leurs substances dans ces salles de shoot: il s’agit vraiment d’une promotion et d’une incitation à la consommation de drogues.

Ces salles sont pourtant sensées être destinées aux toxicomanes majeurs qui se droguent dans des conditions d’hygiène précaires, dans les rues ou les halls d’immeuble…

Cet argument est celui de Mme Touraine. Il suffit d’aller voir ce qu’il se passe dans les salles de shoot expérimentées dans d’autres pays en Europe pour constater que ça n’est pas le cas. Barcelone, Londres, en Suisse, en Norvège

Par exemple dans celle de Barcelone, il y avait cinq à six toxicomanes dans la salle contre plusieurs centaines dans les rues avoisinantes. C’était pareil à Londres, en Norvège …ou il y a non pas des centaines mais des milliers de toxicomanes autour de salles qui ne contiennent qu’à peine dix personnes.

Ces toxicomanes s’y rendent en effet pour essayer de nouvelles drogues, tenter de doses plus conséquentes ou expérimenter de nombreux cocktails de différentes substances : autant de consommations qu’ils n’oseraient essayer dans la rue et qu’ils font dans ces salles, « rassurés » par la présence du personnel.

Drogues-télécharger-la-mise-à-jour Ces salles ne sont-elles pas pour ceux-ci un progrès en matière sanitaire?

Il s’agit de personnes de n’importe quel âge et non, comme on l’affirme, de toxicomanes très accros. Un toxicomane, s’il a envie de prendre de la drogue, ne va pas attendre d’être dans une salle ou d’être en présence d’un psychologue pour le faire. Ceux qui vont dans ces salles sont des personnes droguées qui ont envie de faire de nouvelles expériences. Ces toxicomanes s’y rendent en effet pour essayer de nouvelles drogues, tenter de doses plus conséquentes ou expérimenter de nombreux cocktails de différentes substances: autant de consommations qu’ils n’oseraient essayer dans la rue et qu’ils font dans ces salles, «rassurés» par la présence du personnel.

Le dispositif est en effet encadré par du personnel de santé. Cette présence ne peut-elle pas aider à combattre l’addiction?

C’est faux: pas un scientifique au monde ne dira que l’on soigne la drogue par la drogue: cela n’existe pas. Si l’on veut soigner un toxicomane c’est simple: il faut un sevrage et l’arrêt total de la drogue. On ne peut aider une personne droguée en la poussant à la consommation de substances.

S’il n’y a pas de règlements dans ces salles de shoot, il y a d’ailleurs un risque considérable d’accidents avec des personnes droguées qui s’injecteront des produits très nocifs. Il est donc à souhaiter qu’il y ait au minimum un règlement pour éviter autant que possible la catastrophe sanitaire.

Il y a eu de nombreux de rapports indépendants à travers le monde -dont celui de l’Inserm- sur ce sujet. Aucun d’entre eux n’établit d’incidence aussi bien en termes de VIH que d’hépatite C pour les salles de shoot. Un rapport indépendant fait pour le Canada relatait d’ailleurs que les gens qui avaient été soignés dans des centres de sevrage déclaraient n’y avoir jamais vu un toxicomane issus de ces salles de shoot. Où sont-ils allés? On voit bien que l’on est dans l’enfumage total.

salle-de-shoot-1

 

Le coût d’une salle de shoot est estimé à environ 800 000 euros par an. Cette somme aurait-elle pu être employée plus efficacement?

 

La ministre a, en effet, indiqué que cela coûterait 800 000 euros. Cette mesure coûterait au moins un million d’euros voire, comme en Norvège 1 ,5 million d’euros la salle de shoot par année. A la place, on pourrait investir dans des campagnes de prévention chez les enfants ou encore créer des mini-communautés pour sortir des toxicomanes de la drogue. Alors qu’avec ces salles, on ne va pas les en sortir mais les enfoncer.

Ceci est catastrophique. Je fais de la prévention dans des écoles privées et des élèves m’ont déjà déclaré que bientôt ils auraient le droit de consommer des drogues. Le message que l’on va délivrer aux enfants est en effet totalement contraire à ce que devrait être celui d’une politique de lutte anti-drogue. Comment dire à des jeunes: «eux ils ont le droit, mais toi tu n’as pas le droit?» Ainsi une certaine catégorie de personnes aurait le droit de prendre des drogues mais pas les autres. C’est encore un moyen de totalement déconstruire la société. J’espère que des élus vont s’emparer de cette question au conseil constitutionnel.

SALLE-DE-SHOOTCette légalisation relève ainsi de la pure idéologie soixante-huitarde. Marisol Touraine voulait faire plaisir à ses amis pro-drogues. Si notre ministre était sure de son projet, pourquoi l’Académie de médecine, l’Académie de pharmacie et l’Ordre des médecins n’ont pas été conviés à la rédaction du rapport?

Si l’on est certain du bien-fondé d’une démarche, on ne refuse pas d’en débattre avec d’autres personnes. Mme Touraine a dit consulter les associations concernées. De quelles associations s’agit-il?  Elle a préféré  suivre un petit lobby pro drogue.

Pour faire plaisir à des lobbys, ils vont donc se focaliser sur leur intérêt au détriment du bien commun. Quand un président est élu, il l’est normalement pour tous les Français. Là nous en avons un qui semble élu pour tous les lobbys…

Salle-shoot-porte-defoncee-petit

 

 

Mais le combat continue, une loi se défait comme elle se fait.

 

 

 

 

 

source Le Figaro / Francetv info /http://lehautparleur.net
Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans politique, Santé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Autorisation des salles de shoot : «Une incitation à la drogue»

  1. Laporte philippe dit :

    La France va devenir comme la Hollande, on va vendre de la drogue dans les supermarchés et salles de shoot annexées… ne sommes nous pas sous le régime d’Hollande ?
    La thérorie du genre avec le mariage pour tous et « MST » avec ses réformes qui provoquent le lever de bouclier de toute la médecine, NVB avec la réforme de l’éducation nationale en supprimant des pans entiers de l’histoire et prodiguant l’arabisation de la France, C;Taubira à la justice (dont le fils est en prison), Cahuzac Ministre de la fraude fiscale (tiens..pas en prison lui.. ) plonge la France dans le plus sombre des chaos… Croissance zéro, mais croissance chômage au top ! croissance dépenses publiques au top ! recette des impôts au top !
    C’est ça le changement ! bonjour les dégâts ! ….Merci aux olligarques énarques !… champions !
    J’aimerais savoir qui sont les 19% de francais qui votent encore Hollande ?
    Bonne journée !

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s