Prestations sociales

le-nouveau-plan-de-rigueur-bloque-les-prestations-sociales-116A l’issue du Conseil des ministres du 16 avril, Manuel Valls a présenté sommairement les pistes retenues par le gouvernement pour trouver les 50 milliards d’euros nécessaires au « programme de stabilité » des finances publiques.

Manuel Valls a confirmé ce mercredi les grandes lignes de la ventilation des 50 milliards d’économies projetés, à savoir 18 milliards pour l’Etat, 11 milliards pour les collectivités territoriales et 21 pour la protection sociale.

C’est sur ce dernier volet que le Premier ministre était attendu, car il touche directement au porte-monnaie de millions de Français. Et voici les pilules que les Français vont devoir absorber dans les prochains mois :

  •  Gel des prestations sociales : l’ensemble des prestations sociales ne sera pas revalorisé jusqu’en octobre 2015. C’est-à-dire que les allocations familiales, l’ARS et la Paje entre autres n’augmenteront plus jusqu’à cette date. Généralement, elles l’étaient chaque année en tenant compte de l’inflation.
  • Cette mesure devrait se traduire mécaniquement par une perte de pouvoir d’achat de l’ensemble des foyers qui en bénéficient. Mais seront épargnées les personnes qui touchent le minimum vieillesse ainsi que tous les minima sociaux (RSA, ASS, allocation adulte handicapé), qui eux continueront à évoluer au rythme de l’inflation.
  •  Pas de revalorisation du RSA : « les engagements de revalorisation exceptionnelle décidés dans le plan pauvreté de janvier 2013 pour le RSA, le complément familial et l’allocation de soutien familial sont confirmés. Mais ces revalorisations seront décalées d’une année », a annoncé le Premier minsitre. Le 1er septembre 2014, les bénéficiaires devaient être augmentés de 2%. Ils devront attendre un an de plus pour ce coup de pouce qui s’incrivait dans le plan de lutte contre la pauvreté.
  •  Gel des pensions de retraites : comme les prestations sociales, les pensions du régime de retraites de base seront gelées jusqu’en octobre 2015. De quoi économiser 1,3 milliard d’euros par an selon le Premier ministre. Pourront être concernées les retraites complémentaires (2 milliards d’euros). Les 11,8 millions de retraités attendront donc 18 mois pour voir leur pension revalorisée puisqu’elle ne l’a pas été depuis avril 2013.
  •  Gel du point d’indice des fonctionnaires : les fonctionnaires vont une nouvelle fois être mis à contribution pour permettre à l’Etat de trouver des marques de manoeuvres financières. Bloqué depuis 2010, leur point d’indice, un indicateur qui sert de base pour déterminer leur rémunération, sera encore à nouveau gelé l’année prochaine.
  •  Moins de fonctionnaires : « les effectifs des ministères, hors sécurité et Justice, continueront de diminuer, a aussi indiqué Manuel Valls. Nous allons rationaliser les agences de l’Etat à l’exception de Pôle Emploi et des universités. Elles devront faire des efforts sur leurs frais de fonctionnement. »

chat1Les classes moyennes sont encore mises à contribution ….

alors que certaines bénéficient d’avantages  … les régimes spéciaux ( dont les intermittents du spectacles sur lesquelles des mesures correctives sont maintenant rejetées par Filippetti).

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Démocratie locale, Information Générale, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s