Ondes Electromagnétiques. Sont elles nocives pour la santé ?

494b7e2958_telephone-portable-cancer_watz-flickr-cc-by-nc-sa-20Les ondes électromagnétiques (émises notamment par les antennes relais, les téléphones mobiles ou le wi-fi) peuvent-elles provoquer des troubles de santé ?

 L’Assemblée a adopté, fin janvier, une proposition de loi « de compromise » pour limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques émises par les technologies mobiles – téléphones, tablettes, wi-fi-, relançant le débat sur la nocivité desdites ondes. Produites également par les ordinateurs, les téléviseurs, les plaques à induction, les ampoules à basse consommation, ou à l’extérieur, les lignes électriques et les transformateurs, ces ondes n’ont que récemment fait l’objet d’études d’impacts sanitaires. En 2011 l’Organisation mondiale de la santé ( OMS) les a classées « cancérogène possible », sans définir précisément les contours de cette potentialité mais en fixant à 41 volts par mètre le niveau d’exposition maximal recommandé.

Leurs effets délétères sur la santé continuent de faire débat, malgré le rapport de l’Anses.

Concerter les élus locaux

L’enjeu est d’inclure les élus locaux dans le processus de décision portant sur l’installation d’antennes-relais dans leur localité. A ce jour, l’opérateur est le seul habilité à demander l’autorisation à l’Agence nationale des fréquences (ANF). L’installation se fait au regard de critères purement techniques : l’agence vérifie qu’il n’y a pas d’interférence électromagnétique. Le texte prévoit ainsi que les édiles décident de concert avec l’agence l’installation ou non de nouvelles antennes. Autre élément : la suppression du wifi dans les crèches.

Le chemin parcouru ?

cette même proposition, inscrite à l’ordre du jour, n’avait pas été débattue dans l’hémicycle mais « renvoyée en commission » par les socialistes.

ExpoRadLa question de la dangerosité des ondes en jeu

Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), la présence d’une antenne-relais dans un périmètre proche ou le fait de dormir avec son téléphone portable ne présente pas, pour l’instant, de danger pour la santé publique.

Les ondes.

Les ondes n’ont pas d’ « effets avérés » sur la santé selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

La multiplication des technologies sans fil, doublée de l’arrivée de la 4G, ont fait émerger des interrogations sur les effets sanitaires des ondes (cancer, fertilité..).

L’Anses rend public ce mardi un avis, formulé par un groupe de 16 expert après deux ans de travail sur une centaine d’études scientifiques : des modifications biologiques sur le corps peuvent survenir à la suite d’une exposition aux ondes électromagnétiques. Ces dernières n’ont en revanche pas d’ « effets avérés » sur la santé, même s’il est préférable de limiter une telle exposition selon l’Agence.

Les effets biologiques sont des « changements d’ordre biochimique, physiologique ou comportemental qui sont induits dans une cellule, un tissu, ou un organisme en réponse à une stimulation extérieure ». Un effet sanitaire « n’intervient que lorsque les effets biologiques dépassent les limites d’adaptation du système biologique » explique l’Anses.

De ce fait, l’Anses ne juge pas utile de changer la réglementation qui fixe des seuils limites mais préconise toutefois de limiter l’exposition aux ondes, notamment celles des téléphones mobiles, en particulier pour les enfants et les utilisateurs intensifs.

Le gouvernement vient de lancer la première étude clinique nationale sur ce sujet controversé. « L’ objectif est d’étudier la survenue et l’évolution des symptômes et de voir s’il y a corrélation entre symptômes et expositions aux champs électromagnétiques »,. Selon l’Organisation mondiale de la santé, les troubles les plus cités sont dermatologiques (picotements, rougeurs, sensations de brûlure…) ou neurasthéniques (fatigue, incapacité à se concentrer, etc.)

Les résultats de cette étude ne sont pas encore connus que diverses associations en critiquent les orientations. « Je ne vois pas l’intérêt de participer à une étude commandée par le ministère de la Santé qui part du postulat que c’est un trouble psychologique», estime le porte-parole du Collectif des électrosensibles de France.

En octobre 2011, une équipe de chercheurs danois avait publié dans le British Medical Journal une étude concluant que l’usage du téléphone portable n’augmentait pas le risque de cancer du cerveau. Étude elle aussi contestée par l’association Robin des toits.

1775073-2411935Les opérateurs de téléphonie, dont les antennes relais sont principalement visées, font valoir que seul le portable utilisé à l’oreille à forte dose pouvait justifier des précautions et soulignent que 99,9 % des Français sont exposés à moins de 5 volts par mètre. Ils appellent toutefois à utiliser le plus possible un kit mains libres ou une oreillette afin d’éloigner nla tête de la source électromagnétique ou d’éviter de téléphoner dans un train en marche, la recherche perpétuelle d’un émetteur relais par le mobile créant un flux d’ondes importants.

TGV-intérieur-copyright-binder-donedat-300x225Ce dernier point est intéressant s’il pouvait diminuer les appels dans les trains qui importunent et perturbent le cerveau des passagers.

Allo je suis dans le train …

Publicités

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Information Générale, Santé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s