Allo ! l’administration française

L’administratif nous étouffe

Si je vous dis « administration », spontanément, vous pensez à quoi ? Etat, gestion, parti tiers ? Ou plutôt files d’attentes, longueurs et mois de délais ?

L’administration, c’est quoi ? C’est l’action de gérer des biens ou affaires publiques ou privées.

De façon plus claire et plus réelle, l’administration, c’est une base légitime qui va fixer les limites et les contrôler, et ça sert à faire office de tiers parti pour régler les conflits. Sur le papier, c’est une excellente chose, quand on connaît le monde des affaires, le capitalisme, tout le monde sait très bien que ce modèle ne connaît aucune limite : du moment que c’est rentable, tout est faisable. Ainsi, sans limite, on pourrait très bien vous vendre un lot de bananes pourries simplement déguisées en jolies bananes, mais à un prix moins élevé que la concurrence : si vous achetez, c’est votre faute ! L’administration permet de limiter ce genre d’abus, en fixant des normes, et, si litige il y a, elle va pouvoir contrôler le litige, si les normes fixées ont été dépassé, l’administration va pouvoir juger et condamner le fraudeur.

Par ailleurs, les normes sont certes fixées par l’administration, mais elles sont fixées par rapport à l’offre, la demande, mais aussi par rapport aux connaissances techniques et sociales, qui évoluent au fur et à mesure. Un produit qui se révèle dangereux va ainsi se voir interdit ou drastiquement limité pour éviter tout problème de santé ou d’environnement.

Sur le papier, l’administration, ça a l’air génial, n’est-ce pas ? Mais que se passe-t-il si elle est défaillante ? Eh bien… En fait, j’imagine que tout le monde a déjà subit une défaillance administrative. Ca peut arriver, l’erreur est humaine, n’est-ce pas ?

Ca sonne faux ? J’avoue. Certes, l’erreur est humaine, mais le fait que la quasi totalité de la population ait déjà subit une erreur de la part de l’administration révèle qu’il y a bien autre chose que de simples erreurs.

Bien sûr, il est tout à fait pardonnable et compréhensible que de voir une virgule mal placée, un nom mal orthographié ou un oubli d’une action.

Mais quand on doit attendre des mois pour une réponse, des heures pour être pris en charge, que notre dossier tout entier se perd ou qu’il faille faire mille et un artifices pour faire corriger une erreur de frappe, tout de suite, le problème est plus grand.

Et quand, en plus, tout en sachant cela, les problèmes ne se résolvent jamais mais ne font que s’accumuler, ce n’est plus un problème mais une catastrophe.

Et si, cerise sur le gâteau, en plus de tout cela, les responsables refusent d’avouer leurs fautes, refusent de réparer leurs erreurs, de les corriger ou de faire en sorte qu’elles ne se répètent plus, ce ne sont plus des erreurs, c’est totalement délibéré, qui lorgne du côté de l’incompétence ou du sabotage.

Parce qu’il faut bien comprendre que la quasi totalité des entreprises sont dépendantes de l’administration, parce que c’est la loi. Mais que se passe t-il quand le service étatique n’est pas au point ? Les entreprises derrière vont perdre du temps, donc de l’argent. Et pas qu’un peu. Un exemple, mais j’imagine que tout le monde pourra en trouver d’autres.

La douane n’ouvre qu’à 6 heures. Déjà une aberration en soit vu que les entreprises sont actives 24/24H, mais passons. Avant cette heure, impossible d’envoyer le travail effectué, il faut donc attendre 6 heures pétantes avant d’envoyer quoi que ce soit. Sauf qu’évidemment, cela concerne des centaines de sociétés, qui vont se ruer sur le site administratif. Résultat ? Plutôt que de prévoir une surfréquentation à cette heure la, absolument aucun ajustement n’est fait, et donc, une magnifique erreur apparait, celle illustrant cet article.

Et cela va durer une vingtaine de minutes au moins. Sachant que derrière, tout est timé, ces vingt minutes semblent bien peu, mais en réalité, elles peuvent être catastrophiques et tout faire arriver en retard pour le reste de la journée !

Le traitement des dossiers est aussi une bonne blague. On nous dit qu’il manque de personnel ; ok, admettons. Mais alors, pourquoi ne pas finaliser les dossiers en cours plutôt que d’en engager d’autres ? Ou alors, embauchez des personnes pouvant se charger du surplus ?

Ou mieux encore : faire en sorte que le traitement soit moins long ! Parce qu’en réalité, LE gros problème de l’administratif, ce sont les procédures. Une fois encore, sur le papier, les procédures sont censées, ça permet d’uniformiser les actions et d’éviter de devoir chercher à droite et à gauche les informations, ce qui devrait permettre un gain de temps non négligeable. Sauf qu’à force d’accumuler les procédures et à force d’en faire inutilement compliqué, au final, elles font perdre plus de temps qu’autre chose. Trouvez vous normal que pour un dossier en cours, il faille 4 à 7 exemplaires de plusieurs pages avec la signature de 2 à 6 personnes ?

La rédaction prends des plombes, et il faut courir après chaque personne pour chaque signature.

En parlant procédures, prenons quelques exemples courants.

Pour garder un enfant chez vous, il faut faire la demande en mairie, remplir un formulaire, avoir un certificat médical. Ensuite, vous pouvez faire la demande d’agrément. Rien que pour la demande, vous perdez un temps précieux. Et pour avoir l’agrément, il faudra passer un entretien, une visite sera faites chez vous, et il va falloir être au norme niveau habitat.

Si vous avez l’accord (sous 3 mois, il ne faut pas être pressé), bravo ! Il ne reste que 2 étapes à faire, si si ! Vous devez d’abord faire une formation obligatoire de… 60 heures. Donc 8 jours à temps plein, soit quasiment 2 semaines de formation, et imaginez bien que ce n’est pas vous qui fixez les horaires.

Et ensuite, vous devrez trouver vous même les enfants à garder, et enfin, il ne reste qu’à faire le contrat de travail.

Simple, n’est-ce pas ?

Pour garder un animal, c’est un peu plus simple, il faut juste passer le certificat de capacité.

Pour l’obtenir, il faut fournir CV, copie de carte d’identité, attestation sur l’honneur, copie de déclaration d’activité, justifier d’un diplôme ou de connaissances sur les animaux, délivrés par un organisme agrée. Si tu n’as pas le diplôme, tu es donc assez mal, puisqu’il te faudra une certaine expérience justifiée par le directeur régional de l’agriculture.

Simple, non ?

Pour faire du bio ? C’est le niveau au-dessus : il faut carrément faire un cahier des charges.

Pour avoir une arme ? Il faut être majeur, ne pas avoir de casier, avoir une licence dans un centre de tirs, faire la demande à la préfecture tout les 5 ans, et si tu y es autorisé, il te faut ranger tout le matériel dans un coffre fort. Easy !

En fait, chaque action passant par l’administration est un enfer de papiers et de temps perdu pour un résultat qui n’est souvent guère meilleur que sans administration, le comble ! Par exemple, c’est bien une nounou ayant son agrément qui aura tué un enfant

« Summum jus summa injuria” dirait Ciceron, signifiant : Poussé jusqu’au bout, le droit peut entraîner les injustices les plus graves.

C’est exactement cela. L’administration, en France, voilà un siècle qu’elle est poussé à bout, et on continue de pousser, tant que ça ne cède pas. Et pourtant, il va bien falloir un jour faire le ménage dans cette grande catastrophe qu’est l’administration française, tant en terme d’efficacité que d’effectifs ; car même à ce niveau, ça coince ! Des services tout entier ou tout le monde regarde plus souvent l’heure de sortie que leur écran face à des services surbookés qui n’ont que peu de repos !

De nombreuses voix se sont déjà élevées quant à la gestion administrative, dans de nombreux domaines, comme l’école, Pôle emploi, l’alimentaire ou de façon plus généraliste, et d’autres encore, toujours plus nombreux, sans que rien n’y change quoi que ce soit.

Jusqu’à quand allons nous accepter cette machine à faire perdre du temps, de l’argent et des neurones à des millions de personnes ? Allons nous nous laisser nous faire laminer ?

 

 

A propos Le Haut Parleur

Ce site communautaire est un site d’entre-aide, un site d’information citoyenne, un forum de communication où l’on trouvera les informations sur l'actualité / des conseils / bons plans, ...
Cet article, publié dans Information Générale, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Allo ! l’administration française

  1. DARRIEU m. dit :

    Billet d’humeur sans référence à une quelconque littérature sociologique, juridique,philosophique ou autre et d’une absence complète de données chiffrées et de définition des champs ; exemple
    «  » de nombreuses voix se sont déjà élevées quant à la gestion administrative, dans de nombreux domaines, comme l’école, … » ».
    maS_mdD..

    • Le Haut Parleur dit :

      Bonjour.
      Ce post n’a pas pour vocation d’être un exposé ex cathedra sur l’administration, mais effectivement de remonter un point de vue, qui peut être partagé ou non. Merci de votre remarque et prenez soin de vous.

  2. philippe.laporte95@free.fr dit :

    Veillez svp noter ma nouvelle adresseMail : philippe.laporte95@orange.frMerci 🙏

    Téléchargez Outlook pour iOS

    • Le Haut Parleur dit :

      Bonjour Philippe. j’ai bien noté ta demande. Je n’ai pas accès aux abonnements qui se font via le fournisseur d’accès WordPress. Je me renseigne et reviens vers toi . Prends soin de toi. Christian

Merci de votre contribution

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.