Conseils de prévention contre les cambriolages

Ce qu’il faut savoir sur le cambrioleur

La plupart des cambrioleurs agissent pendant l’absence des habitants. C’est une constatation importante parce qu’elle souligne l’importance de l’utilisation de systèmes de fermeture que l’on peut faire fonctionner de l’extérieur, surtout en ce qui concerne la porte par laquelle on quitte habituellement le bâtiment.

Le risque de cambriolage est aussi élevé l’après-midi que pendant la deuxième partie de la nuit. Toutefois, on oublie souvent, précisément pendant la journée, de prendre les mesures de sécurité nécessaires.

La plupart du temps, le cambrioleur pénètre dans l’habitation par l’arrière.

Il est exceptionnel qu’une confrontation ait lieu entre le cambrioleur et l’habitant. En effet, un grand nombre de cambrioleurs travaillent dans un environnement qu’ils connaissent et n’ont que peu d’intérêt à provoquer une confrontation au cours de laquelle ils pourraient être reconnus ou décrits avec précision.

Comment vous protéger?La protection contre le cambriolage repose sur une combinaison sensée et proportionnelle aux risques de trois types de mesures que les spécialistes de la sécurité qualifient de mesures d’organisation, mesures architecturales et mesures électroniques.

  • Les mesures d’organisation tendent avant tout à rendre l’habitation inattrayante, à ne donner aucune occasion, et à réduire le butin au minimum, e.a. en plaçant judicieusement les serrures, en créant l’impression que l’habitation est occupée, en marquant et en enregistrant les objets, etc.
  • Les mesures architecturales ont pour but d’augmenter la résistance des entrées et sorties et de toutes les autres ouvertures de l’habitation : serrures solides, verre feuilleté, etc.
  • La protection électronique est dans certains cas un complément nécessaire aux mesures précédentes et est destinée, outre la fonction généralement dissuasive, à détecter les cambriolages ou les tentatives d’effraction et à prévenir directement ou indirectement le voisinage et les services de police.

La relation entre ces mesures est évidente : une porte antieffraction qui n’est pas fermée n’a que peu d’utilité, tout comme une détection qui resterait sans suite.

De plus, il est nécessaire de protéger tous les points vulnérables. Il ne suffit pas, par exemple, de protéger la porte de derrière et de laisser un accès non protégé par la cave. La plupart des cambrioleurs vont d’abord chercher le point le plus facile.

Le principe de base pour qu’une sécurité soit efficace est sans conteste le fait qu’il faut l’utiliser. Il arrive souvent qu’un système de protection soit contourné, non pas par un voleur expérimenté, mais tout simplement parce que l’habitant ne l’avait pas branché.

Ce qui précède signifie également que la sécurité est du « sur mesure », surtout en ce qui concerne les mesures architecturales et électroniques, principalement lorsque celles-ci sont utilisées conjointement. L’avis d’experts en matière de systèmes de protection est dans ce cas nécessaire.

Mesures d’organisationIl s’agit ici avant tout d’un certain nombre de bonnes habitudes qui sont peu coûteuses et qui, complétées par d’autres mesures :

  • Rendent votre habitation moins attrayante pour un voleur.
  • Lui offrent peu d’occasions de commettre son cambriolage.
  • Augmentent les risques d’être découvert.
  • Limitent les dommages et/ou le préjudice.

Donnez l’impression que l’habitation est occupée et évitez les « fautes » suivantes :

  • Une porte de garage ouverte et pas de voiture dans le garage.
  • Des volets restés baissés pendant la journée ainsi qu’une habitation sans aucune lumière le soir.
  • Les messages sur la porte signalant : « absent jusqu’au… ».
  • Une boîte aux lettres non vidée.

Pendant votre absence, laissez la radio allumée. Pendant la journée, vous pouvez également abandonner des jouets à bon marché dans le jardin, ou encore un vieux vélo contre la façade qui de temps en temps doit être déplacé.

Sur votre répondeur téléphonique, restez vague quant à la raison de votre absence.

On peut également donner l’impression que l’habitation est occupée au moyen d’un éclairage. Dans ce cas, il faut veiller à créer un schéma d’éclairage alterné qui corresponde le plus possible avec le cours normal des choses.  En d’autres mots, évitez qu’une lumière soit allumée dans la cuisine ou dans le hall en pleine nuit.  Pour réaliser cela, quelques minuteries qui permettent de programmer à l’avance l’allumage et l’extinction de la lumière peuvent être d’une grande utilité.

Marquez et enregistrez votre patrimoine.

Mettez vos valeurs en lieu sûr.

Le but de la plupart des cambrioleurs est de voler le plus rapidement des objets ou des valeurs aisément négociables en un minimum de temps. La mise en sécurité des valeurs implique dès lors également :

  • Que l’on conserve un minimum de valeurs (argent, bijoux, etc.) chez soi.
  • Que l’on dissimule les valeurs dans des endroits dispersés et sûrs.
  • Que l’on ne donne aucune indication sur ce que l’on possède à la maison.

Evitez d’exposer les objets susceptibles d’être volés de telle manière qu’un passant puisse facilement se faire une idée de sa valeur. Ne cachez pas les chèques, l’argent, les bijoux et autres valeurs dans des endroits connus (armoire à linge, etc.). Ne conservez jamais votre carte de banque au même endroit que vos chèques.

Les armes et munitions exigent qu’on leur accorde une attention particulière : pas seulement en raison de leur valeur mais également pour éviter les accidents et empêcher qu’elles ne soient employées à mauvais escient.

On peut également opter pour un coffre-fort. Ce type de matériel est disponible en plusieurs modèles: apparent fixé ou non, encastré dans le sol ou dans le mur. Le choix final dépend de la situation propre, mais on peut tout de même donner quelques indications :

  • Un coffre-fort non encastré dans le bâtiment permet de mettre en sécurité des objets plus grands et en plus grand nombre. Mais en dessous d’un certain poids (moins d’une tonne), il faut veiller à ce qu’il puisse être fixé au sol ou dans le mur ;
  • Un coffre-fort encastré dans le sol peut être très bien dissimulé. Les modèles actuellement disponibles dans le commerce permettent également d’y cacher des objets d’une certaine grandeur;
 coffre-fort à encastrer
coffre-fort à encastrer
  • A côté de cela, il existe des coffres muraux qui sont encastrés dans les murs. Un ancrage solide est indispensable dans ce cas, ce qui n’est pas toujours possible (suivant la qualité du mur);
  • Enfin, il existe sur le marché de petits coffrets qui peuvent être fixés dans un véhicule mais qui conviennent également pour la maison.

Fermez tout à clef. Fermer à clef signifie fermer à double tour, ne pas laisser entrouvertes les portes et/ou fenêtres facilement accessibles, ne pas laisser de moustiquaires aux fenêtres, etc.

Ces précautions ne sont pas seulement nécessaires lorsque vous quittez votre habitation, mais également lorsque vous vous trouvez aux étages ou dans le jardin. Pour certains voleurs, ces circonstances ne constituent absolument pas un obstacle pour pénétrer chez vous : même lorsque vous regardez la télé le soir, il est prudent de fermer la porte de derrière.

N’oubliez pas non plus de fermer la cabane du jardin; le matériel qui s’y trouve peut non seulement être volé, mais peut également servir à faciliter le cambriolage.

Faites attention à vos clefs. N’accrochez aucune étiquette mentionnant vos nom, adresse et numéro de téléphone au porte-clefs. Si vous avez perdu vos clefs ou qu’on vous les a volées, changez la serrure ou le cylindre. Vous avez également intérêt à le faire lorsque vous emménagez dans une habitation qui était précédemment louée. Ne laissez pas de clefs du côté intérieur des portes ou fenêtres. L’une des méthodes de cambriolage la plus fréquemment utilisée est de casser le carreau à hauteur de la serrure ou de la poignée de fenêtre : le cambriolage est particulièrement facile lorsque les clefs sont sur la serrure.
Ne laissez pas les clefs de voiture dans votre véhicule, et ne laissez pas non plus les clefs de la porte d’entrée au porte-clefs mural, dans une poche ou un sac dans le hall. La clef du coffre-fort doit également être soigneusement dissimulée. Évitez aussi d’abandonner des clefs à des endroits connus : sous le paillasson, sous un pot de fleurs, dans une boîte aux lettres, etc.

Bon voisin vaut mieux qu’un ami lointain. Une curiosité appropriée pour ce qui se passe dans la rue et chez le voisin est un élément utile pour prévenir les vols. Lorsque vous voyez des véhicules suspects ou des personnes étrangères au voisinage, gardez-les à l’oeil et, si nécessaire, avertissez la police locale. Ne donnez pas d’indications à des inconnus concernant l’absence d’un voisin ou d’une voisine. Des buissons hauts procurent peut-être plus d’intimité, mais permettent également au voleur d’observer facilement une habitation et de travailler en toute quiétude.

Evitez les dégâts inutiles. Pendant vos absences, il n’est pas très utile de fermer à clef les portes intérieures et les armoires. Le mécanisme de fermeture est le plus souvent tellement faible qu’il ne constitue pas un véritable obstacle, mais risque d’être endommagé inutilement.

Ne laissez pas traîner ce qui facilite le cambriolage. Les échelles doivent être mises en sécurité ou attachées par exemple au moyen d’une chaîne et d’un cadenas. Les prises électriques extérieures doivent être déconnectées. Evitez de laisser dans les environs de la maison des objets qui peuvent faciliter l’escalade. La gouttière peut également être un moyen d’escalade. On peut par exemple y fixer des anneaux pourvus de pointes acérées et il existe une pâte visqueuse spéciale qui empêche fortement l’escalade.

Limitez les possibilités de transport. Il arrive que des cambrioleurs amènent leur voiture jusque devant la porte pour y charger avec facilité tout ce qu’ils emportent. Il est plus sûr de fermer la petite barrière de l’entrée de votre propriété.

Adoptez une attitude raisonnablement méfiante. Ne laissez pas entrer les inconnus trop facilement, même si leur histoire semble plausible. Un petit judas et un entrebâilleur de porte sont ici des équipements indispensables.

judas
judas
 entrebâilleur de porte
entrebâilleur de porte

Un raccordement téléphonique dans la chambre à coucher (qu’il s’agisse d’un deuxième combiné ou d’un seul appareil pourvu d’une allonge raccordée au boîtier) est un investissement utile et bon marché, et permet d’appeler les services de secours à partir d’un lieu « sûr ».

Et un chien ? Savoir si un chien a un effet dissuasif ou non reste un sujet de controverse : des cambriolages ont eu lieu à des endroits où un chien était dans la maison et dans d’autres cas, un chien a mis le cambrioleur en fuite ou l’a tenu à distance. Tenez compte que la présence d’un chien dans la maison peut compromettre l’utilisation d’autres systèmes de sécurité.

Le fait de prendre une assurance n’empêchera pas un cambriolage éventuel mais réduira le préjudice et l’impact financier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s